Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 Apr

Golfe D'Evoikos (Nord) - Sporades du Nord

Publié par Tony & Christine  - Catégories :  #Voyage

27 mars 2017 : Départ d’Erythréa, île d’Eubée, mer Egée

Il fait 15 degrés et le temps est mitigé, plutôt nuageux. Nous remontons vers le N avec un vent de NE qui passera de 12/15 (là, c’est bien) à nœuds à 25 (il faut réduire, c’est moins facile, mais le pilote fonctionne bien sans « rudder »et ça, c’est super), et c’est avec beaucoup de joie que nous retrouvons ces sensations ; (et pour moi avec une petite pointe d’anxiété, je ne sais pas pourquoi ça me le fait toujours).

Nous baissons les voiles et passons au moteur sous le grand pont de Chalkis (ou Khalkis), car le chenal et étroit et allons mouiller au nord de la baie et à l’ouest du petit pont coulissant du centre de Chalkis. On a fait 14 miles, nous allons en ville à pied (15mn) tout est fermé ; je ne sais pas si c’est à cause de la fête de l’Indépendance (samedi) ou du lundi ?

Tony prépare un excellent gratin de macaroni que nous mangerons 3 soirs de suite…

Nous devons, ce mardi, aller voir si le Shipchandler aurait un « rudder » pour notre pilote (il l’a, nous offre un café, un drapeau et des bricoles) et aller payer et demander notre passage du pont coulissant. Le pont ne s’ouvre que la nuit en fonction du courant qui peut être très violent,(il ouvre donc à l’étale) et en fonction du nombre de bateaux ayant payé pour passer ; nous payons au port qui nous envoie à la police qui doit nous « dire quoi » ! Nous y allons, mais il faut revenir après 16 h…Nous y reviendrons 2 fois encore : les photocopies des papiers ne sont pas admises, il faut les originaux…et on nous préviendra par VHF vers 21h30 pour nous dire si le pont s’ouvrira ou pas…mais probablement oui, nous dit-on.

Tony a ré-installé le »rudder » dans la journée, mais ça n’est pas concluant et il le débranche….à suivre…

PS: Le rudder est un capteur de barre pour que le pilote sache si la barre est au centre, à babord ou à tribord

Le pont suspendu de Khalkis

Le pont suspendu de Khalkis

Mouillage de Khalkis

Mouillage de Khalkis

Le fameux pont ouvrant de Khalkis qui n'ouvre que la nuit.

Le fameux pont ouvrant de Khalkis qui n'ouvre que la nuit.

Nous passons ce petit pont coulissant vers 22h (les veinards ! ça aurait pu être à 3h du mat !), en même temps que 3 gros bateaux. Le vent est fort et la mer agitée de ce côté du pont et il faut trouver un mouillage abrité ; ce qu’il y a derrière le petit port d’Artaki, côte Est, donc. Nuit agitée tout de même, n’ayant pas les fonds nous ne nous sommes pas placés au mieux, ce que nous ferons pour prendre un petit déjeuner au calme.

Mouillage d'Artaki

Mouillage d'Artaki

9h30, ce mercredi 29 mars, nous remontons (au vent à la GV et Génois d’abord) puis après avoir installé l’étai largable (pour Tony), le solent(petite voile d’avant, pour moi)(: travail d’équipe), il y a 22 nœuds , nous sommes bien couverts et arrivons vers 13h à Ormos Skorponeniou (Grèce continentale cette fois , en face d’Eubée). Pluies d’orage, nous restons confinés à l’intérieur.

Vent de face dans le golfe

Vent de face dans le golfe

Départ 10h ; Au loin, nous admirons toujours les montagnes enneigées (Mont Dyrfis sur Eubée, 1743m,) et quand il y a un rayon de soleil, c’est chouette ! Le vent s’est calmé, on a remis le génois et puis ensuite le moteur car on n’avançait plus et plus sur la route surtout.

Arrivée 17h dans le golfe d’Atalantis, baie Amirou : on profite de l’eau chaude (fournie par le moteur) pour se laver les cheveux ; on est bienheureux, il fait bon.

Réveil un peu mouvementé ce vendredi 31 mars, le vent a tourné, les vagues sont fortes ; nous déménageons avant de petit déjeuner : nous passons de l’autre côté du rocher et allons plus au fond de la baie. Nous devons laisser passer un coup de vent et c’est journée bricolage pour Tony (la 2eme poulie pour le solent, et un taquet coinceur). On est bientôt à court de bière…

Coucher de soleil à Atalantis

Coucher de soleil à Atalantis

Samedi 1er avril : c’est une belle journée ensoleillée mais on supporte le bonnet malgré la brise légère jusqu’au moment de l’arrivée ou presque et qu’il faut envoyer le solent (prêt depuis ce matin) après avoir roulé le génois ;

40m de chaine dans 10m de fond à Loutra Adhipsou, de nouveau sur Eubée, où nous pouvons faire un petit ravitaillement., mais il faut faire le pain.

Mouillage devant la plage de Loutra Aidipsou

Mouillage devant la plage de Loutra Aidipsou

Bord de mer Loutra Aidipsou

Bord de mer Loutra Aidipsou

Grand hotel de Loutra Aidipsou

Grand hotel de Loutra Aidipsou

Nous allons aborder le chenal d’Orei (SténonOréon) au nord de l’île d’Eubée ( il ne fait que 8 degrés à 8h) ; les conditions sont bonnes vent ¾ AR, puis au près, c’est une partie très agréable et belle, toujours les montagnes enneigées, nous nous régalons du paysage, passons le cap de Likhades et la pointe Kinaion, croisons un autrichien voiles en ciseaux… Puis, le vent monte, ça penche, il faut remettre l’étai largable et le solent et remonter ce chenal. Nous trouvons un mouillage bien abrité à Vathikelon(côte occidentale, sud Thessalie, sud de Glifa); c’est un coin bien sauvage , bien protégé et bien connu et apprécié des pêcheurs apparemment.

Du golfe on peut voir la neige sur les sommets.

Du golfe on peut voir la neige sur les sommets.

passage de la pointe Nord ouest de l'île d'Evia

passage de la pointe Nord ouest de l'île d'Evia

Plus de vent!!!

Plus de vent!!!

Lundi 3 avril 17, 10 degrés dehors, 13 dedans, c’est bien calme et joli; vent  faible on rase les cailloux de S au lieu du NE annoncé, tandis que le soleil peine à percer, puis le vent tourne et monte pour remonter ce dernier tronçon du sténon Oréon. On a froid, ça penche. Puis le vent retombe, retourne, on est au travers tranquille, dans l’entrée vers la grande baie  impressionnante de Volos. La vue de Trikéri et de Kiriaki qui la surplombe est magnifique. Nous mouillerons à l’ouest de la baie de Volos : baie de Nies, en face d’un camping.

Baie de Nies dans le golfe de Volos

Baie de Nies dans le golfe de Volos

Le lendemain, c’est calme plat, soleil, on met le spi (eh oui, on l’a fait réparer cet hiver !), le paysage est beau :le petit port de Paléo Trikéri, des îlots ; on voit un beau ban de dauphins qui chassent, survolés par des goélands (qui les aident ??). A 15h, nous sommes à Milina, au mouillage pour 2 nuits.(station balnéaire qui vit essentiellement du tourisme).

Passage devant le jolie petit port de Palaio Trikeri

Passage devant le jolie petit port de Palaio Trikeri

on profite du vent léger pour essayer notre spi qui a été réparé cet hivers ouf tout va bien.

on profite du vent léger pour essayer notre spi qui a été réparé cet hivers ouf tout va bien.

Arrivée à Milina toujours dans le golfe de Volos

Arrivée à Milina toujours dans le golfe de Volos

Il a plu toute la nuit, il fait bon , nous trouverons du gaz au village et y mangerons en terrasse ; la saison n’est pas commencée et partout, l’on voit des gens qui poncent, peignent, réparent…On voit de nombreux camions transportant des tonnes de marbre.

Noix de coco au mouillage de Milina

Noix de coco au mouillage de Milina

coucher de soleil dans le golfe de Volos

coucher de soleil dans le golfe de Volos

Golfe de Kriteri avec quelques bateaux en hivernage

Golfe de Kriteri avec quelques bateaux en hivernage

Jeudi -, nous décidons de lever l’ancre pour sortir du golfe de Volos et aller au port de Trikeri ; il paraît qu’on peut mouiller dans l’avant port.  En quittant Milina , nous retrouvons quelques petits dauphins et un vent fort. Nous essaierons par 2 fois de mouiller au port de Skala Trikeri, dans 12 m, mais si le vent tourne on est dans les bateaux des pêcheurs,après c’est profond de 25m…

AU 2éme essai, je remonte une ancre étrangère et il faut utiliser la technique du bout passé sous l’objet pêché, l’ amarrer, redescendre notre ancre à nous , l’écarter, et relâcher le bout pour libérer l’objet indûment remonté !

Nous quittons cet endroit pour nous réfugier dans une baie à l'Ouest du port dans un endroit plus hospitalier; tant pis pour Skala Trikéri !

Le port de Skala trikeri

Le port de Skala trikeri

Vendredi 7 avril, départ tranquille vers 9h30 au moteur spi même, mais le vent selève(18/22 noeuds)et il faut installer l’étai largable….et nous décidons de nous rapprocher de la côte pour qu’il soit moins fort et pour voir si le mouillage d’Adriami derrière la pointe de la carrière de marbre (d’où les camions de Milina). Quasi rien ici, on mouille dans 10m. ET on ira faire une belle ballade sous la pluie.

Mouillage de Khoudairi Ammos

Mouillage de Khoudairi Ammos

Je lève l’ancre et heureusement que j’ai du temps : il me faudra bien ½ heure pour ôter les « toiles » d’algues qui enrobent la chaîne ; mais on part au grand largue au génois seul : quelle chance !

On décide quand même de faire un crochet par le petit port de Platania(à cause des platanes, le nom) et irons en annexe faire un avitaillement ; il y a 2 épiceries dont une très bien achalandée (il y a même du gaz en bouteille à notre taille).

Petit arrêt de midi à Platania pour manger et faire un peu d'avitaillement.

Petit arrêt de midi à Platania pour manger et faire un peu d'avitaillement.

On n’aurait peut-être pas dû…dire que j’ai failli installer le bout-dehors pour le spi ! On l’a de face maintenant !

Mais l’arrivée à Koukounarie est fabuleuse ! Enfin une magnifique plage avec du vrai sable fin, une très belle pinède sur cette 1ère île des Sporades qu’est Skhiatos quand on arrive du sud ouest.

L'ile de Skiatos la jolie plage de sable de Koukounaries.

L'ile de Skiatos la jolie plage de sable de Koukounaries.

Mouillage de Koukounaries

Mouillage de Koukounaries

Un cygne vient nous rendre visite et semble très intéressé par la coque de Noix de coco ; il est curieux et reviendra avec sa famille. ;il y a un beau soleil, de belles méduses déjà.   Pendant notre ballade à terre, nous verrons de loin que 2 jeunes ados essaient de mettre notre annexe à l’eau…panique ! Heureusement, la voix de Tony porte bien et ils fuient sans insister.

Je me voyais mal me jeter à l’eau pour tenter de l’intercepter !

Le couple de cygnes avec le vilain petit canard de Koukounaries

Le couple de cygnes avec le vilain petit canard de Koukounaries

Dimanche 9 avril, faisons un saut de puce pour mouiller dans la baie voisine Platania. De là, nous ferons une ballade et retour par les rochers un peu scabreux.

Plage de Platania à Skiathos

Plage de Platania à Skiathos

Toujours Platania

Toujours Platania

Lundi, c’est paisiblement à la GV et au Génois que nous atteignons la petite île quasi inhabitée de Tsoungria ; c’est très très joli mais envahi de méduses que Tony baptise » tête de moine » ; ballade en annexe pour voir de l’autre côté, puis à pieds vers une chapelle vraiment bien située pour la vue. Il semblerait qu’il y ait une ferme, des vaches, des biquettes en contre-bas…

En route pour Skiathos ville, une petite île du nom de Tsoungria attire notre regard.

En route pour Skiathos ville, une petite île du nom de Tsoungria attire notre regard.

Arrivée à Tsoungria l'île est déserte nous décidons d'y rester pour la nuit.

Arrivée à Tsoungria l'île est déserte nous décidons d'y rester pour la nuit.

Les méduses que nous avons baptisé tête de moine

Les méduses que nous avons baptisé tête de moine

Nous ferons une grande promenade le long des côtes.

Nous ferons une grande promenade le long des côtes.

Coucher de soleil sur Skiathos au mouillage de Tsoungria

Coucher de soleil sur Skiathos au mouillage de Tsoungria

 Le lendemain, nous rentrons vers Skhiatos ville cette fois, il faudra ravitailler.Nous hésitons : nous pouvons mouiller dans l’avant-port du vieux port ; puis non, nous nous mettons à l’extérieur, au niveau de la plage. Nous ne trouverons pas de grand super market, mais c’est bien animé. Il y a la poste, la rue principale, le grand port, les églises ; tout pour les touristes. Un grand voilier pavillon américain se met dans ce vieux port .

Arrivée au port de Skiatos

Arrivée au port de Skiatos

Comme il fait beau nous nous mettons au mouillage devant la plage.

Comme il fait beau nous nous mettons au mouillage devant la plage.

Skiathos les petites rues

Skiathos les petites rues

Toujours Skiathos

Toujours Skiathos

Skiatos le port

Skiatos le port

Skiathos vue du haut

Skiathos vue du haut

Jeudi 13, nous repartons vers l’île de Skopelos cette fois avec un vent de 10/12 nœud très tranquillement donc ; on louvoie entre les îlots,les cailloux ; 8 miles en 1h30 quand même, c’est bien agréable ! A midi, nous mouillons juste derrière le port de Loutraki (NE de l’île) près de la plage où ont été découverts les vestiges de »bains de thermes ». Un autre voilier viendra mouiller à côté.

L'île de Skopelos arrivée au port de Loutraki

L'île de Skopelos arrivée au port de Loutraki

Nous monterons jusqu’à la ville de Gossa, qui surplombe ce port, par les voies romaines pavées de rochers. C’est une ville fort étagée et beaucoup de maisons sont fermées ou abandonnées. L’accès n’est pas facile !

Du port il y a une voie romaine pour aller à la ville haute de Goussa, allons-y

Du port il y a une voie romaine pour aller à la ville haute de Goussa, allons-y

Arrivée à Goussa ça grimpe toujours

Arrivée à Goussa ça grimpe toujours

Maisons de Goussa

Maisons de Goussa

Le port vue de Goussa

Le port vue de Goussa

Vendredi 14, allons  à la voile vers le sud en longeant la côte, passons devant NéaKlima, c’est beau aussi et mouillons à Panormou profonde baie, Panormos exactement dans 12m. Pas de méduse : je me baigne bien. Après le repas, nous allons voir pour mouiller dans un petit port naturel attenant à cette baie. Il faut mettre des amarres AR et ça n’est pas de la tarte…C’est bien bien calme ici ; 2 personnes semblent pêcher ou travailler sur un bateau qui semble être en hivernage au fond  de ce port naturel.

JE me re-baigne puis il faut prendre l’annexe pour aller jusqu’à Panormos « village » et plage de petits galets.

Vers 20h, quand la nuit tombe, nous apercevons nos voisins du fond de la crique qui s’approchent et la dame nous aborde avec un grand « bonjour, comment ça va ?, c’est votre bateau ? »Puis elle explique qu’elle est originaire de Glossa et qu’ils vivent là-bas ; que son compagnon est originaire de l’île de Skyros…Elle a appris le français en pension à Volos… Tout cela très clairement avec à peine un charmant accent. Ils vont poser un filet, son compagnon a un fusil de pêche… Elle nous donnera du poisson si…

Mouillage de Panormos baie sud  sur Skopelos

Mouillage de Panormos baie sud sur Skopelos

Plage de Panormos

Plage de Panormos

Départ 11h ce samedi 15, il y a un peu de vent et nous manoeuvrons  beaucoup tout au long ; petite étape pour le temps du repas à Ormos Agnonas( baie, port naturel qui accueille les ferries quand il y a mauvais temps à Skopelos ville); pour arriver à Ormos Stafilos : belle plage de galets qui dessert un ou plusieurs hôtels. Nous restons à bord, je me baigne et vois mes 1ers poissons dans les rochers.

Baie d'Agongas

Baie d'Agongas

ça chahuté jusqu’à 1h cette nuit environ et il n’y a plus de vent, c’est dimanche ! On fait du 0,5 nœuds, puis on met le spi pour arriver à Patitiri  petit port au SO sur l’île d’Alonnisos, protégé du nord de l’ouest et du sud  . On attend 2 coups de vent : un du sud un du nord…ON est au mouillage dans l’avant-port au bas d’une belle falaise. 2 voiliers arrivent et se mettent à quai, l’un d’eux viendra mouiller à nos côté dans la nuit tellement c’est inconfortable à quai. Ca chahute quand même un peu, mais la nuit suivante, ça va bien.

C’est lundi de Pâques, mais nous trouverons quand même une épicerie ouverte ! et ferons une ballade en haut, il fait beau , on attend un coup de vent  de SSE Il pleut à partir de 16h 30 sous un grain, je remets de la chaîne.

arrivée au port de Patitiri sur l'île d'Alonisos

arrivée au port de Patitiri sur l'île d'Alonisos

Noix de coco au mouillage dans l'avant port de Patitiri

Noix de coco au mouillage dans l'avant port de Patitiri

le port de pêche avec les caîques Grecs

le port de pêche avec les caîques Grecs

Mardi 18, nous faisons le plein d’eau au quai après avoir acheté une carte au bureau des tickets pour les ferries. Et quittons Patitiri en début d’après midi, avec quelques tours dans le génois, au prés, en louvoyant vers Vassiliko sur l’île déserte de Peristeri à l’est de l’île d’Alonnisos .nous sommes à l’abri, mais les rivages sont encombrés de laisses de mer et cela n’incite pas à la photographie ; au dessus : le maquis… Nous mouillerons à differents endroits mais il est quasi impossible de descendre à terre.

Noix de coco au quai pour faire de l'eau et de l'avitaillement.

Noix de coco au quai pour faire de l'eau et de l'avitaillement.

Jeudi 20, nous retraversons vers Alonnisos au moteur car le vent tourne et doit s’intensifier,la météo annonce un grand frais de nord ouest avec de grosses raffales pour 2 jours et nous voilà au mouillage au nord de Steni Vala. Ballade de 5 km à pied pour aller jusqu’au port de Steni Vala .La météo ne s'était pas trompée le vendredi ça souffle bien  mais où nous sommes, la mer est plate et notre ancre tient bien.

Mouillage au nord de Steni Vala

Mouillage au nord de Steni Vala

Voilà notre trajet sur une carte.

Voilà notre trajet sur une carte.

Commenter cet article

Angeline 01/05/2017 14:15

j'aime me promener ici. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo)

À propos

voyage en voilier