Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Dec

GRECE Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Publié par Tony&Christine  - Catégories :  #voyage

Mercredi 12 octobre : on a remis le solent  ce matin; départ après avoir laissé passer 6 ferries qui se sont succédés sans nous laisser une ouverture pour sortir !!  Le vent du SSW sera variable de 9 à 30 nœuds, la mer houleuse, on verra 5 dauphins jouer sous l’étrave  et on mouillera au sud de l’île d’Evia (au nord d’Andros) et au nord de la petite île de Mégalo Pétali. C’est calme !

en route vers la baie d'Evoikos

en route vers la baie d'Evoikos

Le mouillage de Petali

Le mouillage de Petali

Nous ferons 22 miles ce jeudi(en 6h30, c’est lent) pour atteindre la plage de Stira (île d’Evia); le pilote fait un drôle de bruit ; au démontage Tony voit un pignon abimé, il remonte le pilote, mais il faut le ménager et désormais barrer le plus possible.

Ce vendredi 14 matin, 2 sardines sont échouées sur le bateau ! Nous louvoyons pendant 2 bonnes heures avant d’être contraints de lancer le moteur ; puis de terminer à la voile vent arrière…jusqu’à Ormos (baie) Oropos (nous sommes sur le continent); Nous jetons l’ancre dans 17 m d’eau ! (avant le port).

Mouillage d'Oropos

Mouillage d'Oropos

Le lendemain, nous allons visiter un chantier en vue de l’hivernage, puis nous décidons de remonter jusqu’à Khalkís ; au sud, c’est moche : il y a une centrale d’épuration, un axe autoroutier, .il faudrait passer le pont-35 euros en semaine, 70 le weekend,et nous sommes dimanche !!! Nous ne passerons donc pas le pont cette fois.

Le chantier Boatclulb

Le chantier Boatclulb

En route pour Khalkis

En route pour Khalkis

c’est dimanche et nous redescendons sous un ciel gris clair, au moteur, et c’est le calme plat à Eretria sur Evia où nous jeton l’ancre. Temps gris, crachin même, et de là, nous prenons le bac (prix d’un ticket de bus) pour visiter, sous la pluie : Oropos. Nous nous sommes protégés du coup de vent attendu à Erethria.

Le mouillage dans le port d'Erethria avec le bac au fond.

Le mouillage dans le port d'Erethria avec le bac au fond.

Mercredi 19 : ciel bleu : direction Ormos Voufalo sur Evia. Petite balade à terre, c’est joli, une seule route arrive là. Il ne fait pas très chaud (22 degrés) depuis quelques jours.

Le petit port de Voufalo

Le petit port de Voufalo

Le mouillage de Voufalo

Le mouillage de Voufalo

Nous ferons une belle navigation ce jeudi pour aller jusqu’à Rafti : banlieue chic d’Athènes pour l’été. Nous nous rapprochons du port Olympique espérant y trouver des pignons pour notre pilote… ; nous mouillons après Lavrion et descendons les vélos en annexe pour nous rendre à ce fameux port (réputé cher et il l’est : plus de 60 euros la nuit).Nous ne trouverons pas de pignon, il faut continuer sans pilote.

Le mouillage de Rafti

Le mouillage de Rafti

La baie de Rafti

La baie de Rafti

Samedi 22 octobre, il fait bon et doux en se levant et le vent est dans le bon sens pour filer directement sur l’île d’Aigine(super génial !) ; mais vers midi un orage se profile à l’horizon ; ni une, ni 2 : le vent monte à 43 nœuds et nous sommes sous une pluie aveuglante. Heureusement, nous avions déjà bien réduit les voiles, mais lors de  l'enroulement du génois le bout du tambour casse et le génois se redéroule complétement…impossible de le ré-enrouler, il faut l’affaler(le descendre), pour cela attendre quelques minutes que le vent baisse (à 27 n). Nous arrivons vers 16h au sud de l’île, au mouillage, près de Perdika  assez tôt pour regarder ce qui ne va pas à l’enrouleur : c’est l’attache du bout sur  le tambour d’enrouleur qui est en cause. Le lendemain Tony le répare, et nous remontons le tout.

C’est dimanche et nous levons l’ancre, pour Aigine port. Cependant, nous serons au mouillage a l‘extérieur du port qui est animé : il y a les vendeurs de fruits sur leurs bateaux sur le port, et de nombreuses boutiques qui vendent des pistaches sous toutes leurs formes : séchées, natures, aromatisées, caramélisées, en confiture, beurres, crèmes, miel…Il y a aussi les âniers qui proposent un tour…Et il y a une régate au large

L'arrivée à Aigine

L'arrivée à Aigine

Le port d'Aigine

Le port d'Aigine

Nous ne visiterons les ruines d’Aigine que mardi, ainsi que le musée attenant, très bien fait (pour 4 euros/per) ; la veille, nous avons trouvé ici un ship bien achalandé.

Le site archéologique d'Aigine

Le site archéologique d'Aigine

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique
Le musée

Le musée

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Mercredi 26 octobre, bien évidemment le vent vient de face (NO) quand nous quittons et est assez fort (4), puis il tombe quand nous passons près de la toute petite île d’Angistri et nous mouillons au sud de cette île, très près de la côte et dans une eau profonde, le temps du repas et d’un bain. C’est assez sauvage.

Nous aurions aimé « remonter » vers Korfos, mais le vent nous envoie versNéaEpidhavros où nous mouillons un peu près de la plage, mais les abords sont abrupts et la météo n’annonce pas de changement ; nous irons nous balader : voir le port et les alentours. Il y a ici de nombreux domaines ou exploitations (des orangeraies essentiellement) grillagées et gardées par de gros chiens.

Le mouillage de Néa Epidavros

Le mouillage de Néa Epidavros

Le port

Le port

8h30 ce 27au matin : branle-bas de combat : on est dans les rouleaux…le temps est gris et nous quittons dare-dare. Le vent a tourné et a monté et nous trouverons refuge derrière la péninsule Methana, un peu plus au sud est. Nous croiserons d’autres voiliers surpris comme nous… Nous y allons à la voile en 2 h environ et jetons l’ancre après le petit port de Vathi, bien au calme pour un petit déjeuner tardif ! Nous n’avons plus d’eau douce dans les cuves, mais encore un bidon de 8 litres. Vathi port est très très petit et il n’y a souvent qu’un seul plaisancier à la fois dans ce charmant port ; il n’y a qu’une route qui mène. On peut voir des ruines sur la colline qui monte au petit village qui surplombe le port.

Le mouillage à coté duport de Vathi

Le mouillage à coté duport de Vathi

Le petit port de Vathi

Le petit port de Vathi

Nous n’avons pas de météo ce samedi 29 et le temps est encore gris, nuageux et nous quittons avec vent de travers pour remonter vers le nord et Epidhavros ( : Epidaure à ne pas confondre avec NéaEpidhavros) pour faire le plein d’eau douce.

Le port d’Epidaure n’est pas cher (6,8 euros + eau & électricité : 5 euros). Comme beaucoup de ports en Grèce, il n’y a pas de pendille, il faut  jeter  l’ancre à l’avant et on amarre le bateau au quai  par l’arrière.

La pointe sud ouest de methana

La pointe sud ouest de methana

Le port d'Epidaure

Le port d'Epidaure

Nous visitons le petit théâtre d’Epidaure (gratuit, il est juste à coté du port, et  est utilisé pour le festival d’été) ; le grand théâtre réputé pour son acoustique est à 10 kms, trop loin pour y aller à vélo.

Le petit théâtre d'Epidaure

Le petit théâtre d'Epidaure

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Nous avons l’intention de remonter vers le canal de Corinthe et nous passons par Korfos où le mouillage est tranquille.

Les vents seront très variables pour rejoindre le sud du canal de Corinthe : il nous faut changer et régler les voiles plusieurs fois ; le pilote nous manque ! Après 5 h de navigation, nous sommes devant la plage de Kalamaki, il y a beaucoup de vent.

La nuit fut un peu « rouleuse », mais il fait beau, ce mardi 1er novembre, et nous partons à pied vers le canal qui nous mènera à Corinthe ; le canal mesure 6km5 et il y 2 à 3 kms de plage pour aller ensuite à la ville de Corinthe.

Les abords du canal ne sont pas aménagés pour que l’on s’y promène ; du sud du canal nous remontons côté bâbord ; le canal est étroit et cette sensation est renforcée par les à-pics des parois. Un peu avant d’arriver, j’ai eu très peur de 2 énormes molosses aux crocs acérés et en liberté ; Tony était 30 m devant et comme il est également terrorisé par les chiens…, je compatis pour les facteurs…A cet endroit, les abords du canal sont un terrain vague, voire une décharge... ;

Nous longeons la plage jusqu’au port et à la ville de Corinthe mais n’aurons pas le temps d’approfondir : il faut rentrer avant la nuit !

Nous tentons l’autre rive pour éviter nos molosses mais de ce côté, c’est une zone militaire, au moins sur 1km ; nous traverserons alors un ancien pont de chemin de fer et poursuivrons par les chemins de traverses ; des chasseurs nous laissent passer…Ca grimpe, ça descend, ce n’est pas terrible… Enfin, nous retrouvons Kalamaki ville et nous rentrons à la nuit tombante, épuisés et contents.

Le canal de Corinthe

Le canal de Corinthe

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique
GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique
Corinthe

Corinthe

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Dans les jours qui suivent, nous refaisons le trajet inverse : Kalamaki-Korfos puis Korfos-Egine et le samedi 5 novembre, les températures sont bien remontées et il fait un temps d’été lorsque nous partons mouiller à Moni : petit îlot inhabité à 4 miles d’Egine et petit paradis à cette époque-ci. Nous serons étonnés d’y trouver une colonie de paons.

l'ilot de Moni avec ses paons

l'ilot de Moni avec ses paons

Mouillage de Moni

Mouillage de Moni

coucher de soleil Moni

coucher de soleil Moni

Nous quittons cependant Moni pour poursuivre vers le sud et rejoindre l’île de Poros (SO du golfe saronique),  et nous mouillons devant un grand bâtiment abandonné dans la « Russian bay », nous y sommes seuls ; une balade à terre nous apprend que les russes étaient là : il y a une plaque commémorative( ?) ;(7/11) le vent se lève et n’est pas dans le bon sens, mais nous allons quand même à pied jusqu’à la ville de Poros (3/4 d’heure). Nous ferons le tour du port (beaucoup de pêcheurs, beaucoup de loueurs) et monterons à la tour de l’horloge, et en rentrant, nous décidons d’aller mouiller plus près : c’est-à-dire en face à Galatas.

En route pour Poros l'été est revenu

En route pour Poros l'été est revenu

Russian Bay

Russian Bay

Poros

Poros

Poros

Poros

Galatas vue des hauteurs de Poros

Galatas vue des hauteurs de Poros

A Galatas, en descendant de l’annexe, nous avons de la chance de croiser un anglais qui nous conseille de monter l’annexe plus haut : il y a des mini-marées ! thank you !!!

C’est le 9 novembre ! Catastrophe : aux USA, Trump est passé !

Il fait gris d’un côté et bleu de l’autre…Orage et pluie sont annoncés, il fait 25°à midi, il pleut à 16h, il y a 30 nœuds de vent : on reste là.

Le mouillage de Galatas

Le mouillage de Galatas

L'orage arrive !!!

L'orage arrive !!!

Jeudi 10 : grand bleu, calme plat ; après quelques courses, nous quittons et remontons le long des quais de Poros ; nous sommes sous GV et Génois, la passe est étroite et nous aidons un peu au moteur

Poros

Poros

Le passage étroit entre Poros et Galatas

Le passage étroit entre Poros et Galatas

Oh ! Surprise !, il y a de la houle là où l’on pensait mouiller donc nous poursuivons vers Aigine et Moni (l’île aux paons), d’autant que le vent est de la partie : arrière et le génois seul suffit ; arrivée tardive (17h40), il y a 2 autres bateaux.

Coucher de soleil sur Poros

Coucher de soleil sur Poros

Le 11 novembre à Moni, sera encore une super belle journée (19 degrés à 8h) et je me baigne plusieurs fois. Je vois et J’entends des « nuées » de petits poissons qui sautent, c’est rigolo. Tony repose son dos et attrape un rhume( ?), il fait 25 à 27 degrés…. ?

Mouillage de Moni

Mouillage de Moni

Le 12, après un bon bain, c’est parti à la voile puis le vent tombe, la houle arrive et le vent monte à 25 nœuds, on aurait dû se méfier ; il faut rouler le génois pour pouvoir rentrer la GV, puis remettre le Génois…et ça déferle, nous coupons le rail : il faut surveiller les gros cargos avant d’arriver sur l’île de Gaidhouronisa où il est difficile de trouver de la place entre une ferme à poissons et la côte ; c’est quasi désert ici et ça souffle. Noix de coco tire et tourne autour de son ancre et c’est inquiétant… le vent passe alternativement de l’est à l’ouest et des minis tornades se forment sur l’eau, on n’a pas beaucoup de marge et le vent doit monter, (30m de chaîne, 6 m d’eau+alarme) mais tout se passera bien !

Les fermes à poissons

Les fermes à poissons

Au matin suivant, il ne reste que 1,5 miles que nous parcourons sous génois seul pour atteindre la baie de Sounion : c’est dimanche et il y a du monde dans l’eau et sur cette plage qui semble privée.

Nous nous rapprochons des ruines du temple de Sounion (c’est aussi un cap) et allons le « visiter ». Sanctuaires d’Athéna et de Poséidon, autour duquel il y a les vestiges d’une petite ville fortifiée et d’un petit port. Le temple d’Athéna est sur une colline un peu plus basse… 

Baie de Sounion

Baie de Sounion

Le temple de Poséidon Sounion

Le temple de Poséidon Sounion

Noix de coco au mouillage dans la baie de Sounion

Noix de coco au mouillage dans la baie de Sounion

Au mouillage nous rencontrons un Roumain qui voyage en kayac cela fait 5 mois qu’il est parti de Roumanie !!!

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Les températures ont bien baissé, nous restons au mouillage jusqu’au jeudi 17.Ensuite, nous allons traverser le golfe de Pétalion vers le nord-est  et l’île d’Evia.

Nous ferons 38 miles en louvoyant avec un vent variable de 7 à 22 nœuds tout le temps : c’est galère et nous arrivons dans le noir, à 18h20 près de Karisto, au mouillage, après 9 h de navigation. Tony a mal au dos et toujours le rhume.

Il fait 11 degrés dehors ce matin(le 18), nous restons au mouillage, tranquilles jusqu’au dimanche midi : nous allons nous amarrer au port de Karisto. Un homme à vélo nous fournit l’accès au courant et à l’eau et nous dit que nous paierons plus tard…Tony en profitera pour faire la révision moteur Vidange moteur, filtre à huile puis les 2  filtres à gasoil, graissage, filtre eau de mer et filtre à air.

Il y a de nombreux restaurants sur ce port (que ça), et tout ce qu’il faut pour s’avitailler ; nous trouverons du gaz  du gasoil et même un filtre à huile pour notre moteur Volvo.  Il n’y a qu’un seul autre voilier comme nous sur le quai, ça fait un peu vide ; les gros bateaux de pêcheurs sont peu nombreux et il  y a un port pour les petits pêcheurs.

Pas grand-chose à voir : une vieille tour, un vieil engin, un rouleau compresseur ? D’origine américaine.

Une préposée est passée nous faire payer nos 3 nuits, mais pour l’eau et l’électricité ? C’est un système de cartes à acheter au tabac du coin… nous revoyons notre homme à bicyclette mais il ne s’arrête jamais vraiment….la préposée ne le connaît pas….

Le port de Karisto

Le port de Karisto

Dans le port il y a plein de petits cormorans, ils sont très jolis on dirait des peluches mais ils nagent et plongent déjà bien.

Les petits cormorans

Les petits cormorans

L'église de Karisto

L'église de Karisto

Nous devons remonter vers le Nord-ouest maintenant pour nous rapprocher du chantier. Nous voulions sortir le bateau début décembre mais le chantier ne sort personne entre le 1er et le 7. Sachant qu’il faut de bonnes conditions météo pour sortir, nous devons avancer la date de sortie …

Départ de Karisto le mercredi 23 novembre au Vent Arrière, génois un peu roulé : il y a 33 nœuds de vent, Tony veut longer les côtes ; on est alors au près à la GV aidée du moteur jusqu’à la baie de Marmari. Nous mouillons au nord du port et repartirons le lendemain matin  avec un ris dans la GV pour mouiller devant le village de Panaya, baie d’Almiropotamos.

En route vers Marmari

En route vers Marmari

Il fait frais, ce vendredi 25(12/14 degrés), le temps est gris, il n’y a plus de vent, la mer est plate pour rejoindre Erethrya.4h30 de moteur, mais on est quasi en face du chantier. Nous avons RV lundi pour sortir Noix de Coco ! Tony va mieux .Dans la nuit de dimanche à lundi, il y a un orage et comme nous sommes un peu près de la plage, nous devons remouiller.

Christine en mode grand froid !!!!

Christine en mode grand froid !!!!

Lundi 28, nous quittons sous la pluie, mais le soleil se pointe alors que nous arrivons à Evoïko à coté de Chalkoutsi  où nous sommes attendus par l’équipe du chantier Boatclub (Petros, Sia), à la bouée jaune.  ET VOILA !

L'arrivée au chantier.

L'arrivée au chantier.

Voilà notre itinéraire sinueux dans les 2 baies

Voilà notre itinéraire sinueux dans les 2 baies

Sortie de Noix de coco

Sortie de Noix de coco

GRECE     Baie d'Evoikos & golfe de saronique

Ca y est la navigation est finie pour cette année, Noix de coco a été sorti de l'eau à l'aide une drôle d'installation au chantier marinos Boatclub à coté de Chalkoutsi 40 km au nord d'Athénes. 

Pour nous un retour en France pour les fêtes.

Reprise du voyage début mars...

Commenter cet article

À propos

voyage en voilier